Euskal Abizenak Christine Fagalde  
 

 
Des numéros anterieurs: Un magazine semestriel d´Héraldique, Généalogie et Nobiliaire.
IRUÑEA-PAMPELUNE-PAMPLONA - N° 1 - Hiver 2002
  Des sectiones
Couverture
Héraldique
Éthymologíe
Généalogie
Nobiliaire
Recensements
Archives
Bibliothèque
de périodiques

Livres
Cédéroms
Logiciels
Sites
Forums
Lignages
 
  Envoies tes commentaires et suggestions à:

e-abizenak@ euskalnet.net  
 
 

  euskara castellano

GENEALOGIA

Généalogie - Genealogía - Genealogy - Genealogie - Genealogia - Genealogia
La généalogie
Par Christine Fagalde
DÉFINITION

La généalogie est une science qui a pour objet la recherche de l'origine et l'étude de la composition des familles.

La généalogie est aujourd'hui très répandue ; le nombre des généalogistes amateurs a considérablement augmenté. Les personnes recherchent non seulement leurs racines mais l'histoire et les conditions de vie de leurs ancêtres, leurs métiers, leurs patrimoines, leur religion, l'origine et la signification de leur nom. Après la recherche de leurs ancêtres, ils recherchent les descendants de tous leurs ancêtres. Cette recherche peut amener à découvrir de nombreux cousins éloignés.

Depuis quelques années, Internet favorise énormément les échanges généalogiques. On peut y trouver une mine de ressources: les pages personnelles des généanautes, des associations, des logiciels, les bases de données, les listes de discussion, les forums, l'entraide….

Mais il ne faut pas s'attendre à trouver sa généalogie. Toute généalogie est faite sur "le terrain" en allant prospecter dans nos familles, dans les mairies, les archives, les communes de nos ancêtres.

PARTEZ À LA RECHERCHE DE VOS ANCÊTRES : LES PREMIÈRES GÉNÉRATIONS (UN SIÈCLE)

Pour débuter des recherches, le généalogiste réunit tous les documents disponibles chez lui ou chez sa famille proche. Il interroge toutes les personnes susceptibles de lui fournir des renseignements sur ses parents, grands-parents, frères et sœurs, oncles et tantes. Il doit tout noter, un petit détail peut paraître insignifiant sur le moment mais se révéler important quelques mois plus tard.

Il est très utile de consulter les albums photos avec les anciens. Ceux-ci ont souvent des tas d'anecdotes à raconter sur leur vie, des noms de famille reviennent plus facilement à la mémoire.

Tous les documents sont intéressants pour connaître la vie de nos ancêtres. Tout doit être consulté et gardé soigneusement: livret de famille, correspondances, actes notariés, faire-part, livrets scolaires, livrets militaires, journaux, photos, livres de famille,…

Il ne faut pas oublier de visiter les cimetières des communes où les familles ont vécu. Il relèvera les noms et les dates inscrits sur la tombe familiale et sur les registres.

Une fois ces informations recueillies, il recherchera les actes de l'état civil de sa famille. Pour chaque ancêtre, il réunira les actes de naissance, de mariage et de décès. En France, les actes de naissances et de mariages de moins de cent ans ne sont pas accessibles à tous. Seuls les descendants directs peuvent en faire la demande en justifiant de leur lien de parenté avec la personne dont l'acte est recherché. S'ils ne peuvent se rendre à la mairie concernée, ils écriront à la mairie concernée en demandant une copie intégrale de l'acte, en précisant la date de l'événement et en joignant à ce courrier une enveloppe timbrée à son adresse. Les actes de décès de moins de cent ans sont disponibles à tous.

GÉNÉRATIONS SUIVANTES (XIX SIÈCLE, ETC.)

La deuxième partie des recherches se situe dans les archives des communes de nos ancêtres. On pourra y consulter les actes civils et les actes notariés. En France, les registres des naissances, mariages et décès sont tenus par les paroisses jusqu'en 1792. A partir du 20 septembre 1792, l'état civil est tenu par les mairies. Les registres sont consultables aux archives jusqu'en 1901. Il pourra remonter suivant les communes jusqu'au début du 17° siècle. Les registres sont disponibles dans les archives communales ou départementales. Pratiquement tous les registres ont été microfilmés. Cela permet de ne pas endommager les registres par les manipulations trop importantes des chercheurs.

Il existe une quantité importante de documents divers qui permettra de découvrir la vie de nos ancêtres. Les archives sont une mine de ressources. Il ne faut pas hésiter à se renseigner auprès des archivistes ; ils sont là pour vous conseiller et vous faire découvrir des documents passionnants.

CONCLUSION

La généalogie est un travail minutieux. Le généalogiste doit être patient, attentif, organisé. Toutes ces données sont triées, rangées dans des fichiers, numérotées, classées par famille ou saisies dans un logiciel de généalogie. Il faut ensuite les exploiter afin d'en faire profiter les membres de la famille. Pour cela, il existe plusieurs moyens : réaliser un arbre généalogique, écrire l'histoire de la famille, créer un site généalogique sur Internet, organiser une réunion de famille.

Voici un petit aperçu des recherches généalogiques. Une multitude de renseignements restent à développer, à détailler: les méthodes de recherches, d'organisation, de classement, le matériel nécessaire, les documents, l'utilisation d'Internet, des logiciels de généalogie, ….

Pour terminer, voici quelques adresses de site sur Internet qui pourront vous apporter de l'aide dans vos recherches. Il en existe beaucoup d'autres, je ne peux pas tous les citer ici mais vous les croiserez lors de votre visite sur le net.

Haut de la page
    Les droits intelectuels des articles sonts propieté de leurs auteurs.
Copyright© 2001-2002 Lizardi Multimedia